C’est avec les larmes aux yeux que notre consœur Fatou Barry a témoignés sur les événements douloureux du massacre du 28 septembre 2009, dont elle a été victime. Vivant  à Dakar,  Fatoumata Barry confirme que ses conditions de vie ne font que s’aggravées et demande un SOS à la bonne volonté pour une assistance médicale pour  bénéficier d’un suivi médical normal, mais aussi assurer le minimum vital.

‘’ En effet, c’est suite à une manifestation au stade du 28 septembre en l’an 2009 en Guinée, contre le Capitaine Moussa Dadis CAMARA que j’ai été, à l’instar de plusieurs femmes, violée sauvagement par les militaires guinéens. J’ai eu mon salut grâce à l’intervention d’un autre militaire qui a eu fortement pitié de moi. Gravement blessé, j’ai été conduit à la maison par une veille femme constatant une forte hémorragie au niveau de mes parties intimes’’.

« Grâce aux O.N.G guinéennes de défenses de droits de l’Homme que je me suis retrouvé au Sénégal avec les autres femmes victimes. Arrivé, j’étais  à l’hôpital Fann de Dakar dont je suis sous traitement depuis lors. Je tiens à préciser que certaines associations et ONG Guinéenne et Sénégalaises agissant au nom des victimes se sont révélé des ONG manipulatrice. Elles ont fait du dossier du 28 septembre leur fond de commerce sans se soucier de notre devenir, en plus de l’instrumentalisation et la politisation du dossier ».

Je suis traumatisé rien que de voir les militaires circuler librement. A chaque fois que je rencontre un homme en tenue militaire, je suis profondément bouleversée, choquée et humiliée. Dans cette situation de vulnérabilité, je prends tout temps des traitements contre les maladies opportunistes. Et cela demande beaucoup de moyens pour suivre correctement mon traitement.

Présentement je suis très malade vu que j’ai plus de moyens pour suivre correctement le traitement, c’est-à-dire les moyens pour faire les analyses, les examens et surtout payer les ordonnances pour le traitement de ses maladies. N’ayant plus aucune issue, j’ai impérativement besoin de votre assistance non seulement cela me permettra non seulement de bénéficier d’un suivi médical normal, mais aussi assurer le minimum vital.

BARRY Fatoumata Grand Dakar Tél. : (+221) 77 118 77 98

E-mail : barryfatoumata40@yahoo.fr