Madame BANGOURA Hawa KONE, de la plateforme Urgence Covid-19 créée depuis fin Mars 2020, se donne pour mission, l’éradication de cette pandémie. Elle et son équipe ont une manière particulière de combattre cette Covid-19. La forme la plus destructrice, grâce à l’Amour. Ils se donnent pour mission de partager à manger. De nourrir certaines couches sociales.

 Pourquoi choisir de partager à manger :

Comme vous le savez, les sans-abris sont la plupart du temps des mendiants. Ils passent leurs journées en contact avec des centaines de personnes, ce qui les expose au virus plus facilement. Nous nous sommes donc dit, si nous les assistons à avoir quelque chose à mettre sous leurs dents, peut-être qu’ils ne resteront pas autant longtemps dehors. C’est de là qu’y ait née l’idée de les distribuer des repas chauds pendant cette pandémie

Quelles sont les conditions dans lesquelles la collecte et le dispatching des repas se passent :

Nous avons créé un fond solidaire, une page Facebook qui nous a permis de nous faire remarquer à travers les images de nos activités que nous publions tous les jours. Nous recevons des dons en denrées alimentaires, de l’argent via orange money mais aussi en espèces.

Nous avons recruté des bénévoles qui nous aident dans la cuisine et dans la distribution de la nourriture. Comme c’est le mois de Ramadan, la distribution se fait avant l’heure de la rupture mais après le Ramadan, nous allons sans doute distribuer entre midi et 14 heures, l’heure du déjeuner.

Quels sont vos cibles :

Nous avons ciblé les sans-abris et les mendiants. Certains d’entre eux se sont réfugiés au niveau du pont 8 novembre, d’autres au marché Niger de Kaloum et le reste se trouve devant la mairie de Taouyah.

Est-ce dans le cadre de Covid-19 ou du mois Saint de Ramadan que vous, votre structure partage des repas :

Notre vision est née après le décret présidentiel qui a mis en place le couvre-feu, la fermeture des marchés à 16 heures et des mosquées. Comme, je l’ai mentionné plus haut, les démunis survivent grâce aux aumônes mais en cette période de crise, ils ne gagnent pas autant qu’ils ont l’habitude donc nous avons jugé nécessaire de les venir en aide tant que nous pouvons.

Quelles activités à part la distribution des repas sur lesquelles votre plateforme exerce :

Notre plateforme est une plateforme qui regroupe les personnes de bonne volonté et les Organisations à but non lucratif qui travaillent sur toute l’étendue du territoire nationale.
Notre objectif premier est d’appuyer les efforts des Organisations à but non lucratif en apportant notre expertise et en faisant des levées de fond pour celles qui rencontrent des difficultés.
Nous posons aussi des actions humanitaires comme par exemple nourrir des sans-abris qui ont trouvé refuge sous le pont 8 Novembre et ceux au marché Niger.
Nous avons également soumis une feuille de route pour la riposte au virus Covid-19 au niveau du Comité Scientifique, ce qui a d’ailleurs attiré leur attention sur différentes problématiques que la gestion de la crise connait.
Parallèlement, nous continuons à dénoncer les différentes failles que nous voyons dans la gestion de cette pandémie sur les réseaux sociaux.
Nous avons aussi planifié des journées de sensibilisation dans les communes de la capitale. Pour ce fait, nous sommes présentement en pourparlers avec l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire (ANSS) pour commencer à mener nos activités de sensibilisation sur le terrain.

Quels messages voudrez-vous véhiculer en ce jour :

La gestion de la pandémie de Covid-19 en Guinée n’est pas une tâche facile pour plusieurs raisons que nous connaissons tous mais néanmoins, je pense qu’en tant que citoyens de ce pays, nous pouvons tous faire notre part. Soit en sensibilisant nos voisins ou collègues, en respectant les consignes de notre gouvernement ou en posant des actes citoyens.

C’est seulement en se donnant la main, que nous pourrons faire face à cette pandémie. Il faut que tous les guinéens sachent que c’est un combat collectif.

Pour finir, je vous remercie pour l’intérêt que vous aviez porté à notre humble action.

Pour cette victoire sur l’ennemi à tous, il faudrait revenir sur cette affirmation du Président John Fitzgerald KENNEDY «  Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays. »

Ébène Baloka