Tanènè: le domicile d’Elhadj Sekhouna, kountigui de la basse Guinée attaqué par des hommes en tenue.

Tanènè: le domicile d’Elhadj Sekhouna, kountigui de la basse Guinée attaqué par des hommes en tenue.

Tanènè: le domicile d’Elhadj Sekhouna, kountigui de la basse Guinée attaqué par des hommes en tenue.
Les forces de défense et de sécurité ont fait irruption ce mardi, 1er septembre 2020 au domicile du kountigui de “labé sangni” faisant usage de gaz lacrymogène. Sur place, on dénombre des cas de blessés et d’énormes dégâts matériels. Au lendemain de l’officialisation de la candidature d’Alpha Condé pour la présidentielle d’octobre 2020, les autorités morales des quatre régions du pays se sont retrouvées à Tanènè pour discuter du départ du candidat du RPG arc-en-ciel. Mais contre toute attente, les forces de défense et de sécurité ont fait irruption sur les lieux. Faisant usage de gaz lacrymogène, plusieurs personnes ont été blessées par les bonbonnes, y compris des dégâts matériels. A cela s’ajoutent plusieurs véhicules endommagés. “Ils ont envoyé l’armée pour tirer sur nous à mon domicile. Je demande au peuple de Guinée de se lever pour prouver à ces gens là que la Guinée ne leur appartient pas”, a lancé l’autorité morale de la basse côte. Poursuivant, Elhadj Sekhouna Soumah promet de combattre la candidature d’Alpha Condé pour empêcher la naissance d’un troisième mandat. C’est pourquoi il en appelle à ses pairs de faire front commun, pour réussir le pari. “Ceux qui disent qu’il a travaillé ont menti. Il n’a fait que tirer sur le peuple pour chercher à s’accrocher au pouvoir. Mais nous n’avons pas peur. Nous allons nous lever ensemble pour l’empêcher de détruire notre pays”, promet-il après le passage des pick-ups de la gendarmerie à son domicile. Il faut rappeler que depuis l’officialisation hier lundi de la candidature de l’homme aux ambitions multiples, des voix s’élèvent pour lui empêcher de briguer un troisième mandat. C’est le cas notamment du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) qui, promet de saisir la rue pour faire tordre le projet d’une mandature de plus pour le chef de l’État guinéen. Mamadou Lamine BAH
Pour #femmesafricaines

Djenabou Balde