SONFONIA : dans la fièvre de la crise d’eau

SONFONIA : dans la fièvre de la crise d’eau

A Sonfonia, l’eau ne coule plus dans les robinets. La situation perdure depuis des mois au grand regret des citoyens de la localité qui, pourtant, continuent paradoxalement à recevoir les factures d’eau.

 A Sonfonia, dans la commune de Ratoma, avoir de l’eau potable relève aujourd’hui d’un parcours de combattant. Le chef de secteur de Sonfoni-mosqué, Amadou Oury  Sow, explique : « je pense qu’il y’a environs trois mois que nous ne recevons pas d’eau dans nos différents foyers. Nos familles se réveillent à 5h du matin pour se diriger vers les stations-services pour pouvoir se procurer de l’eau. Actuellement, les puits sont à sec et nous souffrons énormément.»

Selon les informations reçues du côté de certains citoyens, les stations-services restent parfois fermées durant toute la journée. « Nous sommes obligés de déplacer les taxis pour aller chercher de l’eau dans les quartiers voisins. Non seulement, on achète un bidon d’eau à 200GNF mais aussi on paye le prix du déplacement du taxi », raconte Mabinty CAMARA. En dépit de ce calvaire, déplore-t-elle, la SEG continue à nous envoyer des factures. « Moi j’ai refusé de payer les mois passés», précise-t-elle

Au niveau de la SEG (Société des Eau de Guinée), un responsable du service commercial qui a souhaité gardé l’anonymat reconnaît : « On vient justement d’en parler en conférence. La raison de la crise d’eau que traverse la zone de Sonfonia Mosquée, est que nous sommes en période d’étiage. En plus, la tension du courant est faible. Et la montée de l’eau dépend de  la pression exercée par le courant ».

Aujourd’hui, la situation commence à produire des conséquences sanitaires. Pour Dr Koulémou Jean Louis, médecin généraliste vivant dans la localité, c’est cette crise d’eau qui est à la base des maladies hydriques, devenues récurrentes dans la zone de Sonfonia. « Beaucoup souffrent de maladies causées par la consommation d’eau impropre. C’est l’eau qui élimine la saleté. Normalement, le corps humain doit absorber plusieurs litres d’eau potable par jour. Donc, si l’eau n’est pas propre ça provoque des maladies», a-t-il dit.

ledjely

Djenabou Balde

Related articles