L’Économie Guinéenne parmi les cinq économies les plus performantes du continent qui résistent au choc de décroissance macroéconomique causé par la crise sanitaire de Covid-19.

S’il est vrai que l’épidémie de coronavirus n’a fait qu’affaiblir davantage les économies des pays d’Afrique subsaharienne principalement tributaire des cours mondiaux du brut ou du minerais, voilà que certaines d’entre eux  parviennent à surmonter la pente grâce à une diversification relativement poussée de leur secteur économique leurs permettant de se prémunir du syndrome souvent observé chez les États rentiers.

En effet, selon le dernier rapport publié par le Fond Monétaire International (FMI), l’économie Guinéenne, tout comme celle de la Côte d’Ivoire, du Niger, du Seychelles et du Botswana seraient parmi les économies les plus résilients du continent et malgré la conjoncture sanitaire liée au Covid-19, connaitrons une tendance haussière de leurs croissances respective.

La Guinée avec ses bonnes performances économiques affichées depuis l’année dernière (6,3 % PIB), devrait encore connaître une nette amélioration de sa croissance en 2020 de 7,6 % PIB à expliquer l’institution de Bretton Woods. Cette tendance haussière de la croissance serait due, toujours selon le FMI à la dépendance de l’économie Guinéenne vis-à-vis de son secteur primaire notamment l’agriculture et ce qui la rend plus résiliente face au choc engendré par l’effondrement du prix des produits de base.

Mais note le FMI, même si le pays devrait être épargné par le recul de sa croissance économique, il n’en demeure pas moins que certains secteurs tel que : Le tourisme, le transport, le commerce etc. payeront les frais de la conjoncture sanitaire du Covid-19.

Par ailleurs, il faut signaler que le coronavirus aura des répercussions sur la dette publique Guinéenne pouvant passer de 29,0 milliards USD en 2020 à 32,7 milliards USD en 2021.

 

Mohamed Lamine SIDIBE

Master en Gouvernance et Gestion

Des Impacts des Activités Extractives

 Mlsidibe03@gmail.com