N’Zérékoré : 9 femmes exciseuses condamnées, une victoire pour les ONGs qui luttent contre l’excision.

N’Zérékoré : 9 femmes exciseuses condamnées, une victoire pour les ONGs qui luttent contre l’excision.

Le procès des neuf (09) femmes exciseuses s’est poursuivi à ce jour. Aux termes des débats, les neuf (09) femmes mises en cause ont été condamnées à 12 mois de prison assortis de sursis et d’une amende de 500 000 fg.

Une victoire de plus pour les structures et ONGs qui luttent « incessamment » contre la mutilation génitale féminine. Les neuf (09) femmes exciseuses interpellées ont été condamnées par le tribunal de première de N’Zérékoré. Une condamnation qui a réjoui à plus d’un titre le procureur près de la République, mais aussi les ONGs qui se battent depuis des années contre le phénomène.

Les neuf (09) femmes condamnées sont entre autres Goma SinleSeny HabaGeopou SinleGnemé Gallé, Éliane HabaFassou Moriba Lamah, Thomas ZogblemouGnyan GnamyGadey Mamy, Sébastien Haba et Richard Kolié. De l’autre côté, Gnemé Gallé et Gadey Mamy, respectivement, président du district et la présidente des femmes, qui étaient aussi interpellées dans le même dossier, ont été purement et simplement acquittées. 

Le procureur de la République près le tribunal de première instance, Abdoulaye Komah, s’est réjoui de la décision finale du tribunal.

« C’est un sentiment de joie et de reconnaissance. Notre objectif est atteint même si beaucoup ont été condamnés par sursis. Mais l’objectif était que pour la première fois dans l’histoire peut être du tribunal de N’zérékoré on condamne les exciseuses. Donc c’est un sentiment de joie. Nous nous réservons d’abord de notre pouvoir d’appel. Nous ne comptons pas interjeter appel, » a expliqué le procureur.

Par ailleurs, le procureur a invité les ONGs à s’impliquer davantage dans la sensibilisation des communautés afin de mettre fin à la pratique des mutilations génitales féminines. 

À lire aussi : Drame : une femme retrouvée morte après 3h noyée dans l’eau, coincée sous sa voiture.

Abonnez vous à notre canal télégram pour plus d’informations en cliquant ici

LA RÉDACTION