Ce jeudi, 30 mai 2019, certains acteurs réunis autour d’une plateforme appelée Coalition Citoyenne de la Société Civile (CCSC), étaient à la maison de la presse. Cette coalition de la société civile qui vient de naître a travers une déclaration se dit favorable a une nouvelle constitution.

Dans une déclaration rendue publique, cette organisation qui se réclame de la société civile appelle à une adhésion de la population à son combat consistant à exiger une nouvelle constitution « répondant aux aspirations du peuple de Guinée ».

« Dans l’esprit de préserver ces acquis chèrement conquis, nous citoyens de la république de Guinée avons décidé de mettre en place une dynamique dénommée: « Coalition Citoyenne de la Société CCSC ».

« Elle a pour mission de contribuer a la préservation et a la consolidation de l’Etat de droit tout en posant un véritable débat citoyen autour de la constitution».

« Cette démarche a pour but de répondre aux besoins légitimes et combler le décalage entre notre cadre normatif et nos réalités existentielles », peut-on lire dans cette déclaration. Parmi les très rares leaders connus dans la société civile dans cette coalition, il y a Ahmed Sékou Traoré, ancien du RPG Arc-en-ciel et ancien conseiller communal à Ratoma.

Cette rencontre, avec la presse au cours de laquelle les journalistes n’avaient à poser aucune question selon le format adopté par les organisateurs, constitue le baptême de feu de ladite coalition qui entend jouir de la liberté d’association et d’opinion pour faire la campagne en faveur de l’adoption d’une nouvelle constitution en Guinée.

Bolokada Sano