Ce samedi 7 septembre 2019, feue Marie Jeanne Sylla a recu un vibrant hommage du peuple de guinée a travers une marche funebre. La cérémonie s’est déroulée à Nongo dans la commune de Ratoma par nombreux citoyens composés de la police, des acteurs de la société civile et des hommes de médias.

Très triste Mr Maomy, porte-parole des initiateurs de cet événement a rappelé qu’il est important de rendre hommage a cette dame à travers le servi rendu a la Nation. « Il est important de saluer la mémoire de cette brave dame. C’est à juste titre que nous avons bien voulu initié cette marche funèbre qui est d’ailleurs salué par la hiérarchie de la police guinéenne. Nous sommes tous conscient, que la lieutenante Marie jeanne Sylla fut une policière digne de nom. Moi, je la qualifie de celle qui a su incarnée la déontologie du corps de la police en guinée. Elle était l’exemple de la lutte contre la corruption et de toute ses pratiques assimilées, puisqu’elle est l’une des rares agents de la police qui a refusé de l’argent dans la circulation dans l’exercice de ses fonctions. C’est pour toutes ses raisons, nous n’avons pas voulu que cet événement triste passe inaperçu », rappelle-t-il.

Pour immortaliser cette policière, Mr Maomy recommande. « Premièrement, nous souhaiterions que le président de la république décore feue lieutenante Marie Jeanne pour le service rendu à la Nation. Deuxiement, nous souhaiterions que ce carrefour où elle a passé ses dernières heures, l’Etat guinéen soit baptisé en son nom ».

Présent à cet événement, General Ansoumane Camara dit Bafoé a d’abord remercié les initiateurs. «  Nous remercions les jeunes qui ont pris l’initiative de nos honoré à travers Marie Jeanne Sylla. Le message que j’ai, c’est un message de satisfaction et d’honneur, c’est une leçon, ça veut dire que désormais tout policier, nous tous qui faisons le travail du service public, que tous les actes que nous posons, nous sommes vue de près où de loin », déclare-t-il.

Selon lui, il est venue assister a cette marche funèbre par ce que cette a commencé a se distingué depuis à l’école de police. « Je remercie Dieu d’avoir donné une telle policière à la police guinéenne et que tous les policiers puissent prendre l’exemple sur elle », conclut-il.

A rappeler que la cérémonie s’est terminée par le dépôt du jet de fleur en sa mémoire et elle a été inhumé hier vendredi, 6 septembre 2019 dans son Forécariah natal.

B.Sano