Mlle Hariratou Diallo, une reine de beauté libre, passionnée, ambitieuse et visionnaire.

Mlle Hariratou Diallo, une reine de beauté libre, passionnée, ambitieuse et visionnaire.

À 22 ans, Mlle Hariratou Diallo est devenue une reine incontestable et incontestée des podiums. Résiliente, brave, courageuse et vaillante, elle a réussi à mettre tout le monde d’accord sur son talent et sa capacité à surmonter les épreuves de la vie. Ayant le cran et toutes les qualités d’une véritable beauté de la scène, aujourd’hui, elle brille de mille feux partout où elle met pied. Respectée et louée pour son intelligence et son sens ouvert dans ses démarches.

Titulaire d’un diplôme en relations internationales, elle prit goût aux défilés de mode dès son jeune âge suite à ses nombreuses participations aux kermesses qu’organisait son établissement. De là, Hariratou s’engage à faire un parcours atypique et fascinant dans les défilés de mode. Elle se définit comme une jeune femme « ambitieuse, tenace, humble, ouverte d’esprit, authentique, confiante et de bonne humeur. »

Diplômée de l’université de Kindia, Hariratou est détentrice de plusieurs titres qu’elle a décrochés grâce à son dynamisme, sa détermination et son sérieux irréprochable dans son travail. Le plus récent est Miss Héritage Guinea 2022. Qui vient s’ajouter aux autres déjà rangés notamment Suppléante University Africa Guinea 2022 ; Miss Crisber 2021 ; finaliste Miss RTG 2020 ; Top 5 Miss et Master University 2019 ; 1ere dauphine University Basse Guinée ; Miss Université de Kindia ; Miss Faranah 2017 et Miss lycée Gamal 2016. Celle dont le parcours donne envie d’agir pour donner vie à son rêve, a participé à plusieurs compétitions. Le plus marquant fut le concours ‘’MISS HÉRITAGE GLOBAL‘’ en Afrique du Sud.

« Le concours MISS HÉRITAGE GLOBAL a été ma plus belle expérience dans ce domaine de défilé. Il m’a permis de nouer de belles relations humaines et d’améliorer ma confiance en soi ».

Elle a participé à cette compétition avec toutes les difficultés du monde par manque de moyens. Toutefois, elle finit par réunir le nécessaire pour y aller grâce à l’implication de l’Office National de Promotion de l’Artisanat ONPA. Parce qu’il était question, selon elle, de défendre le tricolore guinéen et son honneur.

Hariratou Diallo ambitionne de servir son pays à travers ses participations aux concours de beauté. Avec son exploit au concours “ miss héritage », elle est sur le projet de rénovation du musée national de sandervalia. Un des axes prioritaires du ministre de la Culture du tourisme et de l’artisanat. Les travaux ont d’ailleurs débuté depuis un bon bout de temps sur le site

«J’ai choisi la rénovation du Musée national de Sandervalia. Sous le thème :« La sauvegarde du patrimoine culturel guinéen» parce que c’est le temple de notre mémoire commune qui est charger de la sauvegarde de la valorisation et de la promotion de notre riche patrimoine, qui est un véritable trésor culturel de notre cher pays. Et le concours parlait d’héritage alors le choix était vite fait.»

Au-delà de sa grande passionnée pour les concours de beauté et de la mode, Mlle Hariratou rêve de se voir un jour à la tête de sa propre entreprise de communication. Tout en continuant de hisser de haut les couleurs de la Guinée à l’international.

« Je souhaite vivement représenter le pays au plus grand concours du monde !! », ambitionne-t-elle

« On ne vit qu’une fois ! », les conseils de Hariratou Diallo aux jeunes filles. «C’est affreux de se réveiller à 60 ans et de se dire qu’on a réalisé peu de choses dont on rêvait. Si vous avez un rêve, même s’il paraît irréaliste, faites tout ce qui est possible pour le réaliser. En gros « Oser rêver ».

Le chemin reste à faire encore, mais au regard de tout ce qu’elle a accompli en si peu de temps avec son jeune, tout porte à croire qu’elle réussira grandement ses paris et sera une véritable source d’inspiration, une pièce incontournable dans son domaine d’activité.

LA RÉDACTION