Les réactions ne se sont pas fait attendre après les accusations de maître Salif Kébé, président de la CENI, contre l’UFDG, principal parti d’opposition en Guinée.

Dans un entretien qu’elle a accordé à mosaiqueguinee.com, ce lundi 02 mars 2020, Mariame Tata Bah députée de l’UFDG, a vigoureusement répliqué, en estimant que le président de la CENI, n’a pas une importance pour se faire insulter.

« Qui se sent morveux se mouche, donc que Salif Kébé sache qu’il n’a pas cette importance, pour que l’UFDG happy wheels demo demande à ses militants de l’insulter. Cela n’est pas dans la culture de l’UFDG. Le problème en est que l’UFDG et son président sont devenus un cauchemar pour la mouvance présidentielle, et Salif Kébé est de la mouvance…dites à Kébé de changer sa copie» a-t-elle lancé.

C’est autant dire que l’escalade continue entre le président de la CENI Me Salif Kébé et le parti union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), dirigé par Cellou Dalein Diallo.