Le nouveau code civil guinéen, adopté samedi 29 décembre dernier à la majorité des députés présents à l’assemblée nationale n’est pas du goût de plusieurs députées. Au téléphone de Mediaguinee, la députée nationale de l’Ufdg (principal parti de l’opposition) déclare que ce code n’est pas bon, même s’il n’allait pas voter contre la polygamie.

« Le forum des femmes parlementaire s’est réuni 10 minutes avant l’ouverture de la plénière. Nous nous sommes convenues de nous abstenir et c’est ce qui fut fait. Toutes les députées, que ça soit de l’Ufdg, de l’Ufr ou du Rpg arc-en-ciel , aucune femme n’a voté pour ce code. Nous nous sommes toutes abstenues. Vous savez nous avons introduit une loi de la parité maintenant-là à l’assemblée, à l’image d’autres pays de la sous-région. Vouloir voter oui pour ce code c’est de nous contredire nous-mêmes. Parce que tout le monde sait, il y a de plus jolie pour la femme que quand tu es seule pour ton mari. Nous voulons que maintenant que les femmes quittent le bas de l’échelle pour être au même niveau que les hommes dans ce pays. Si tu as une coépouse dans la maison dis-toi que ta liberté est limitée », révèle l’honorable Mariama Tata Bah.

Poursuivant, la députée nationale happy wheels demo de l’ufdg revient sur son changement d’option, elle qui était favorable à la polygamie.

« Moi j’étais pour la polygamie. Parce que ça ne me dérange pas. Moi je prends un homme comme un champ, chaque femme a sa parcelle. Mais je ne peux pas aller en rang dispersé. Moi j’étais pour, mais comme le forum a décidé de s’abstenir de voter pour cette loi, je ne pouvais pas aller en rang dispersé avec mes camarades députées, si non moi personnellement je leur avais notifié cela, hier (avant-hier, ndlr). Si ça ne tenait qu’à moi, j’allais voter oui. Mais ce n’est pas ma personne seule qui importe, mais ce sont les femmes du pays qui m’importe, parce que je représente aujourd’hui les femmes de ce pays. Aujourd’hui, 80 % des femmes ne sont pour la polygamie. Parce que c’est à leur détriment »

Cette loi, insiste-t-elle, n’apporte rien de positif dans les foyers.

« Moi, je dirais que cette loi n’apporte pas beaucoup de choses dans les foyers. D’après cette loi, la femme doit aussi donner son accord pour que son mari épouse une seconde femme. Cette loi n’est pas favorable aux femmes », conclut-elle.

mediaguinee.org