Littérature : Guinée : Parution du roman ” Sogué ” de la jeune écrivaine M’mah Soumah.

Littérature : Guinée : Parution du roman ” Sogué ” de la jeune écrivaine M’mah Soumah.

C’est un roman qui comprend 128 pages, qui raconte l’histoire et la vie d’une jeune fille qui porte le même nom l’ouvrage dénommé ” Sogué ” , composé de six chapitres dont entre autres : innocence, voyage, à Paris…etc.

La rédaction de femmesafricaines.info a raconté l’auteure pour parler de son premier roman.

À la question de savoir ce qui a motivé la jeune écrivaine à s’intéresser à l’écriture, M’mah Soumah répond : << C’est une envie qui est arrivée depuis le lycée, mais avant j’écrivais souvent dans des petits carnets pour raconter les choses qui m’arrivaient tous les jours, et quand je suis entrée au lycée en suivant les cours de littérature africaine, j’ai eu plus l’envie d’écrire et de sortir un jour mon ouvrage et donc, je me suis engagée dans cette optique. Cela devrait arriver même  plutôt, mais avec le cours des choses, je n’ai pu le sortir que l’année dernière, tout s’est fait en 2020, j’ai écrit et je l’ai sorti à la même année. >>

Parlant de ses difficultés, lors de l’écriture et la sortie de son roman, la jeune auteure avec un sourire aux lèvres, a affirmé d’avoir rencontré très peu de difficultés pour la publication de son premier roman ” Sogué ”, c’est seulement que parfois, elle avait des problèmes d’inspiration à cause de ses différentes occupations quotidiennes.

La romancière consciente que la nouvelle génération actuelle ne s’intéresse pas à la lecture, M’mah Soumah à invité par ses propos : << Je pense que nous sommes à un niveau où le devoir même est revenu aux auteurs de donner l’envie aux gens de lire. Parce qu’il y a une totale déconnexion entre les envies de la jeunesse et la lecture, mais je trouve qu’il n’y a  pas mal d’évolution récemment avec la maison d’édition l’harmattan Guinée, Sassy Kaba avec tout le travail qu’il fait autour du livre et aussi de nouvelles maisons d’édition qui sont sorties. Je pense qu’aujourd’hui, c’est à nous les auteurs, à travers la communication, qu’on ne se limite pas juste à la parution, au-delà de la parution, qu’on puisse vraiment donner envie aux gens de lire nos oeuvres. Mais la véritable solution, c’est d’intégrer cette envie dès le bas âge, que les enfants puissent grandir avec cette envie jusqu’à ce que ça soit quelque chose de normal pour eux. Parce qu’aujourd’hui, c’est n’est pas le cas, même lire les leçons, c’est un problème, à plus forte raison tout un roman, mais ça dépend de ce qu’ils trouveront dans les romans. >>

A noter que la romancière M’mah Soumah a présenté hier jeudi 4 mars ce premier roman ” Sogué ” au centre culturel franco guinéen, elle a invité tous les jeunes à lire le roman et compte aussi sortir d’autres œuvres littéraires.

Amadou Diaby

amadoualphamariamadiaby@gmail.com

620-478-154.

LA RÉDACTION

Related articles