la date de la cérémonie a changé !

la date de la cérémonie a changé !

Qui succèdera à la Guadeloupéenne Clémence Botino, élue Miss France l’an passé ? Les élections régionales battent leur plein avant la grande cérémonie du 19 décembre 2020 au Puy du Fou. Voici les prétendantes au titre, les candidates favorites et les dernières informations sur le centenaire du concours de beauté ! Candidates en PHOTOS, EXCLU et SECRETS de l’élection. Alors, qui va décrocher l’écharpe de MISS FRANCE 2021, selon vous ?

[Mis à jour mardi 10 novembre à 10h10] Alerte changement ! Annoncée pour le 12 décembre au Puy du Fou, l’élection a été reportée selon les premières informations du Parisien. En cause, le reconfinement qui pourrait empêcher la bonne organisation du concours…  S’il est inenvisageable pour le comité d’annuler la cérémonie à ce stade, la date a donc été reculée d’une semaine pour le moment.

La Guadeloupe annulée… Où se prépareront les Miss ? 

Pas de décor de carte postale pour les Miss cette année… Alors que les candidates devaient s’envoler pour la Guadeloupe afin de continuer leur formation, le reconfinement a eu raison de leur voyage de préparation. “Le voyage initialement prévu en Guadeloupe sur les terres natales de la Miss France actuelle Clémence Botino n’aura pas lieu en ce mois de novembre”, peut-on lire dans Vosges Matin.

Un nouveau coup dur pour Sylvie Tellier… Mais la présidente du comité ne se laisse pas abattre ! “On n’est pas dans le flou mais dans l’attente de voir comment va évoluer la situation. On étudie toutes les possibilités qui nous sont offertes à l’heure actuelle. On continuera à prendre toutes les mesures nécessaires “, a-t-elle déclaré. 

Si cette dernière n’en a dit guère plus sur la suite des préparatifs, il se pourrait que toutes les Miss régionales voyagent tout de même en métropole. Affaire à suivre…

Des élections régionales chamboulées 

En raison de la pandémie de coronavirus qui paralyse le monde depuis le début de l’année 2020, les élections régionales ont été complètement revisitées. Si Sylvie Tellier avait d’abord annoncé des sélections en vidéos, ces dernières ont finalement été à nouveau autorisées après le confinement. 

Les règles sanitaires ont été mises en place, telles le port du masque ou la distanciation sociale. Certaines Miss ont été élues à huis-clos, sans public, à l’aide de vote par SMS.

Pas de Miss Guyane ?

D’abord annulée officiellement via un communiqué le 2 octobre, l’élection de Miss Guyane aura finalement bien lieu le 31 octobre 2020 à huis-clos à Cayenne ! C’est avec une toute nouvelle équipe, sélectionnée par Sylvie Tellier elle-même, qu’une jeune femme portera bientôt la couronne de la région d’outre-mer. A sa tête, Nathalie Nouh Chaia Vernet, déjà présente à la création de la délégation en 1998… “Nous relevons le défi d’organiser cet événement en moins de trente jours. Le délai est court mais j’aime les défis et les personnes qui m’entourent aussi. “, a déclaré cette dernière à France-Guyane.

Miss Tahiti remplacée par…

Il n’y aura pas de Miss Tahiti cette année en raison de la crise sanitaire… La nouvelle a été officialisée le 28 juin dernier par la directrice du comité régional Leiana Faugerat. Si Matahari Bousquet, élue 2019, devrait garder son titre régional une seconde année consécutive, une autre lointaine région de la Polynésie Française a été choisie pour pallier l’absence de Tahiti. 

Il s’agit du territoire de Wallis-Et-Futuna, qui n’avait pas participé au concours depuis 2004 ! C’est donc Mylène Halemai, 19 ans, qui a été désignée le 26 septembre pour représenter ses belles îles à Miss France 2021.

Une “sœur de” Miss au concours

Une histoire de famille pour les Lorphelin ! Lou-Anne Lorphelin, la petite sœur de Marine Lorphelin, a été élue Miss Bourgogne à son tour, huit après son ainée. Cette dernière n’a pas hésité à soutenir la jeune femme de 23 ans dans son parcours, très émue de voir Lou-Anne porter elle aussi la couronne de leur région… Et le titre national, qui sait ?

Scandale et Disqualifications… Sur disqualifications 

Plusieurs scandales ont  éclaté lors des élections régionales. A commencer par l’éviction d’une candidate pour Miss Guadeloupe. Anaëlle Guimbi a été disqualifiée de la course la veille du couronnement en raison de photos contraires au règlement du comité… La jeune femme avait posé la poitrine découverte pour lutter contre le cancer du sein. Une polémique avait enflé, divisant alors la Toile quant aux règles trop restrictives des sélections Miss France.

Une autre Miss a été destituée, quelques jours après son sacre. Anastasia Salvi, élue Miss Franche-Comté le 4 octobre, a été contrainte de démissionner après qu’une personne sous couvert d’anonymat ait envoyé directement au comité national des photos dénudées de la jeune femme, prises dans le cadre d’un concours de coiffure. De son côté, Anastasia Salvi a tenu à répondre en diffusant ces fameux clichés sur Instagram.

Naïma Dessout, Miss Saint-Martin/Saint-Barthélémy, sacrée en août, a elle aussi vu son rêve partir en fumée… Le 14 octobre, un communiqué du comité des deux îles a été publié sur la page Facebook, révélant que la délégation nationale Miss France avait reçu des photos personnelles de la Miss, la disqualifiant du concours. Toutefois, Naïma Dessout gardera son écharpe régionale jusqu’à l’année prochaine…

Il est temps pour Clémence Botino de rendre sa couronne… Après avoir été sacrée à Marseille le 14 décembre 2019, la jeune femme de 23 ans devra rendre son titre au mois de décembre prochain ! Une cérémonie spéciale cette année puisque Miss France fêtera ses 100 ans… Depuis le mois de juillet, les élections régionales ont débuté pour sélectionner les jeunes femmes qui participeront au concours :

Voici les candidates régionales déjà élues : 

  • Miss Corse : Noémie Leca
  • Miss Languedoc-Roussillon : Ilana Barry
  • Miss Saint-Martin et Saint-Barthelemy : Naïma Dessout 
  • Miss Guadeloupe : Kenza Andreze-Louison 
  • Miss Aquitaine : Leïla Veslard
  • Miss Poitou-Charentes : Justine Dubois
  • Miss Alsace : Aurélie Roux
  • Miss Lorraine : Diane Febvay
  • Miss Champagne-Ardenne : Gwenegann Saillard
  • Miss Midi-Pyrénées : Emma Arrebot-Natou
  • Miss Limousin : Léa Graniou
  • Miss Île-de-France : Lara Lourenço
  • Miss Pays-de-la-Loire : Julie Tagliavacca
  • Miss Normandie : Amandine Petit
  • Miss Bretagne : Julie Foricher
  • Miss Bourgogne :  Lou-Anne Lorphelin
  • Miss Franche-Comté : Coralie Gandelin
  • Miss Nord-Pas-de-Calais : Laura Cornillot
  • Miss Picardie : Tara de Mets
  • Miss Wallis-Et-Futuna : Mylène Halemai
  • Miss Centre Val de Loire : Cloé Delavalle 
  • Miss Auvergne : Géromine Prique
  • Miss Côte d’Azur : Lara Gautier
  • Miss Provence : April Benayoum
  • Miss Martinique : Séphorah Azur
  • Miss Réunion : Lyna Boyer
  • Miss Guyane :  Héléneschka Horth
  • Miss Rhône-Alpes : Anaïs Roux

Il faudra attendre la fin des élections régionales pour que les photos officielles soient réalisées. Lieu, tenue, thème ? Mystère…

Pour cette édition 2021, qui est la centième du concours, la cérémonie se déroulera le 19 décembre 2020. Toutes les candidates tenteront de devenir la nouvelle reine de beauté nationale après Clémence Botino…

C’est le Puy du Fou, situé dans la commune des Epesses en Vendée, qui accueillera la grande soirée Miss France. Un lieu  qu’affectionne tout particulièrement Sylvie Tellier, la présidente du comité. “C’est un lieu fantastique dans lequel nous sommes en train de concocter un beau programme pour le centenaire de l’élection”, a-t-elle déclaré au Parisien, au début du mois de septembre. Et le Parc créé par Philippe de Villiers n’est pas totalement inconnu des reines de beauté : Chloé Mortaud, Miss France 2009, avait été élue au Puy du Fou fin 2008 !

Billetterie : comment assister à la cérémonie Miss France 2021 ?

Coronavirus oblige, des mesures seront prises pour qu’un public restreint puisse assister à la cérémonie. 

On sait pour l’instant que Jean-Pierre Foucault présentera le concours pour la 26e année consécutive, aux côtés de Sylvie Tellier. La cérémonie sera retransmise en direct sur TF1.

C’est le jury qui détermine d’abord quelle jeune femme pourra accéder à la demi-finale. Le public peut ensuite voter pour sa candidate favorite, si celle-ci se trouve parmi les quinze demi-finalistes. Les voix des téléspectateurs et celles du jury sélectionneront les 5 finalistes, pour enfin choisir la prochaine Miss France. 

De nombreuses élues au titre de “plus belle femme de France” ont marqué l’esprit des français. Entre coup de cœur et scandales, rappel de celles qui sont devenues Miss France depuis 2000.  

  • 2000 : Sonia Rolland, Miss Bourgogne 1999
  • 2001 : Elodie Gossuin, Miss Picardie 2000
  • 2002 : Sylvie Tellier, Miss Rhône-Alpes 2001
  • 2003 : Corinne Coman, Miss Guadeloupe 2002
  • 2004 : Laetitia Bléger, Miss Alsace 2003
  • 2005 : Cindy Fabre, Miss Normandie 2004
  • 2006 : Alexandra Rosenfeld, Miss Languedoc-Roussillon 2005
  • 2007 : Rachel Legrain-Trapani, Miss Picardie 2006
  • 2008 : Valérie Bègue, Miss Réunion 2007
  • 2009 : Chloé Mortaud, Miss Midi-Pyrénées 2008
  • 2010 : Malika Ménard, Miss Normandie 2009
  • 2011 : Laury Thilleman, Miss Bretagne 2010
  • 2012 : Delphine Wespiser, Miss Alsace 2011
  • 2013 : Marine Lorphelin, Miss Bourgogne 2012
  • 2014 : Flora Coquerel, Miss Centre-Val de Loire, 2013
  • 2015 : Camille Cerf, Miss Nord-Pas-de-Calais 2014
  • 2016 : Iris Mittenaere, Miss Nord-Pas-de-Calais 2015
  • 2017 : Alicia Aylies, Miss Guyane 2016
  • 2018 : Maëva Coucke, Miss Nord-Pas-de-Calais 2017
  • 2019 : Vaimalama Chaves, Miss Tahiti 2018
  • 2020 : Clémence Botino, Miss Guadeloupe 2019

Pour espérer pouvoir participer aux concours de beauté, il faut remplir de nombreux critères bien établis. Voici la liste des règles écrites pour tenter sa chance à l’élection Miss France : 

  • Avoir été régulièrement et valablement élue au niveau régional dans le cadre d’une élection régionale.
  • Etre de sexe féminin.
  • Ne pas avoir de tatouage visible .
  • Ne pas avoir subi de transformations majeures de ses caractéristiques physiques.
  • Être de nationalité française. 
  • Être née entre le 1er novembre 1995 et le 1er novembre 2000 (pour l’édition 2021).
  • Être d’une taille minimum d’1m70 (un mètre soixante-dix), sans talons. 
  • Être célibataire, non mariée, non divorcée, non pacsée, sans enfant.
  • Avoir un casier judiciaire vierge.
  • Ne pas avoir participé à des concours nationaux en France et/ou internationaux similaires ou identiques au concours Miss France.
  • Ne pas avoir posé partiellement ou totalement dénudée ou promouvoir des activités érotiques.
  • Ne pas avoir utilisé et/ou permis d’utiliser le titre gagné dans le cadre des concours locaux à des fins de propagande ou militantisme politique, idéologique ou religieux.

Source www.journaldesfemmes.fr

Djenabou Balde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 − six =

Résoudre : *
7 + 26 =