A moins d’un mois de la rentrée scolaire prévue au 03 octobre 2019, le lycée régional 28 septembre de Kindia est loin d’être dans les normes pour accueillir les élèves et les enseignants. L’établissement est fortement dégradé et se trouve aujourd’hui dans un piteux état.

Situé sur le site directionnel de Wassou, dans le quartier Tafory Météo, le lycée 28 septembre de Kindia est l’une des écoles publiques les plus fréquentées de la préfecture de Kindia. Composé de 4 grands bâtiments de 16 salles de classe, l’école a été construite en 1957, une année avant l’accession de la Guinée à l’indépendance. Selon nos informations, de cette date à nos jours, elle n’a connu qu’une seule rénovation.

Et aujourd’hui, l’établissement ne répond plus aux normes d’une école. En plus de la vétusté des bâtiments, les salles n’ont plus de portes ni de fenêtres, et l’école n’a pas de cour. Ce qui fait qu’après les heures de cours, les classes sont souvent envahies par des animaux domestiques. Toutes choses qui ne favorisent pas une bonne formation des élèves. Une situation qui préoccupe le proviseur Mohamed Fayo Konaté.

« L’école n’est pas clôturée. Les gens viennent ici n’importe comment, même en plein cours, les passants envahissent la cour, et on n’a pas de possibilité d’empêcher cela. En situation de classe, certains élèves sortent par les fenêtres. Au-delà de ça, chaque année on est victime de vol de tables bancs, je suis même fatigué de me prononcer sur l’état actuel de cette infrastructure scolaire. Allez prendre des images, vous verrez que les images parlent d’elles-mêmes. L’école est fatiguée, parce qu’elle est très vieille. Et, quelle que soit la solidité d’une infrastructure, le temps la détruit progressivement », soutient-il.

Ce lycée fait partie des infrastructures devant être rénovées en prélude aux festivités du 61ème anniversaire de l’indépendance de la Guinée, prévues cette année à Kindia. Mais, à moins d’un mois de cette fête nationale, le travail de rénovation n’a pas encore commencé dans cette école. Ce qui n’empêche pas Mohamed Fayo Konaté de garder espoir quant à la réalisation de ce projet. « Avec le passage des techniciens et des responsables chargés de la rénovation intégrale du lycée, on peut espérer.

Ils ont fait toutes les études, rien n’a été négligé, même les toilettes seront refaites. C’est pourquoi, je souhaiterais que l’initiative voie le jour pour que ce bijou commun soit rénové et que d’autres salles sortent de terre comme le souhaite même le préfet. Nous serons en ce moment dans une cour, et on sera désormais en sécurité. Mais pour le moment, ce sont les infrastructures sécuritaires qu’ils ont mis en évidence », a dit le proviseur.

Avec la reprise des cours qui intervient le 03 octobre prochain, beaucoup se demandent quand est-ce que les travaux de rénovation de cette école, annoncés depuis bientôt un an, vont démarrer.

guineematin.com