Venue pour assister à la journée internationale des droits de l’Homme, la présidente de l’ONG KAFEG (korassy pour l’autonomisation des femmes en guinée) a dévoilé la vision de sa structure. Elle l’a fait savoir ce lundi 09 décembre 2019 dans un entretien accordé à notre rédaction à l’hôtel kaloum.

Selon la présidente, madame Binta Baldé, cette association œuvre pour la promotion et la protection des droits de femmes et de l’enfance. Depuis sa création en janvier 2018, nous avons réalisé plusieurs activités, entre autre la formation de renforcement des capacités qui a réuni une trentaine de participants, des campagnes de sensibilisations a l’université de Sonfonia et dans les locaux du Haut Commissariat des droits de l’Homme.

parlant les prochaines activités, elle a annoncé que son ONG compte lancé un projet de récolte de fonds pour soutenir des femmes abandonnées par leur maris et des enfants démunis a l’hôpital et la prison civile de la régionale de Kindia. « La campagne est prévue pour le mois de mars 2020 », déclare-t-elle.

A noter que cette ONG a été appuyée par le haut commissariat des droits de l’homme et le PNUD.

A. Pastoria