Le jeudi dernier, une femme suspecte de la fièvre Lassa est morte à l’hôpital régional de Mamou aux environs de 16 heures. La victime est venue de la sous préfecture de Ouré-Kaba, située à 65 kilomètres du chef lieu de la préfecture de Mamou. Cette femme n’a aucun lien avec les autres cas suspects qui sont à kissidougou et Mamou.

Selon une source sanitaire, la dame est tombée malade dans son village natal et qu’elle présentait quelques signes synonymes aux symptômes de la fièvre lassa. C’est ainsi que les agents de l’équipe de surveillance de cette localité ont alerté les autorités sanitaires de Mamou, qui a leur tour ont transmis la nouvelle à l’ANSS qui est allée cherche la malade.

Avant l’arrivé des résultats de l’analyse, on ne peut confirmer ou infirmer qu’elle morte de la fièvre Lassa.

À rappeler que la fièvre Lassa a fait en Guinée un mort (un homme de 35 ans en provenance de Kissidougou et qui est décédé le 29 janvier à Mamou) et 82 contacts (qui sont suivis), notamment 32 contacts à Kissidougou et 51 à Mamou, selon, Dr. Sakoba Kéita, Directeur Général de l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire.

bcmedia