Guinée/scrutin du 18 octobre : Dr Makalé Traoré déroule son programme présidentiel

Guinée/scrutin du 18 octobre : Dr Makalé Traoré déroule son programme présidentiel
Guinée/scrutin du 18 octobre : Dr Makalé Traoré déroule son programme présidentiel.
À la faveur d’une conférence de presse qu’elle a animée ce mercredi, 09 septembre 2020, la présidente du parti de l’action citoyenne par le travail a dévoilé ses intentions et engagements pour promouvoir le développement en République de Guinée, une fois élue à la magistrature suprême.

Devant une forêt de journalistes et quelques militants et cadres du parti, l’ex ministre guinéenne de la fonction publique a éloquemment levé le rideau sur ce qu’elle entend donner à la population Guinée au sortir du scrutin présidentiel. Il s’agit d’un programme de gouvernance qui touche presque tous les secteurs.”Nous vivons la corruption, une absence cruelle des services sociaux de base et des infrastructures. Mais les solidarités familiales sur lesquelles nous comptons, sont à bout de souffle. La société civile est épuisée, la pauvreté a inhibé nos énergies, la démagogie et l’ethnocentrisme ont mis à rude épreuve, notre solidarité et notre unité nationale. Et c’est pour mettre fin à tout cela que nous nous sommes engagés”, a dit la présidente du PACT.

Dans un autre pan de son discours qui a duré 25 minutes environs,  Dr Makalé Traoré évoque la question liée à la junte féminine, la promotion de la paix, la justice pour tous, des réformes au sein du système éducatif, les mines, la démocratie et l’État de Droit etc.

“Notre jeune pays a passé la plupart de son histoire à évoluer dans un contexte fragile, où les crises s’accumulent du jour au lendemain. Nous allons mettre en place un conseil national de la paix, moderniser les moyens d’actions des forces de défense et de sécurité, réviser les conditions de recrutement au sein de nos forces de défense pour un meilleur lien entre armée et Nation. Dès ma prise de fonction, 75% du budget 2021 seront consacrés aux secteurs dont 15% à l’éducation, 30% aux mesures d’inclusion sociale, économique,  financière,  30% au développement de nos régions, soit un total 15.750 milliards de francs guinéens. Une loi de finance rectificative sera exceptionnellement votée à cet effet”, a-t-elle annoncé à notre micro.

Il faut rappeler que ce contrat prend également en compte, la vie des fonctionnaires d’État à la retraite. Cependant, la présidente du réseau des femmes africaines pense d’ailleurs passer par sa connaissance du terrain et la confiance de la couche féminine qu’elle a toujours défendue, pour accéder au pouvoir au soir du 18 octobre prochain.

Mamadou Lamine bah

Pour #femmesafricaines

Djenabou Balde