Guinée : Santé : Journée internationale des femmes : Les sages-femmes du CMC de Ratoma viennent en aide aux autres femmes.

Guinée : Santé : Journée internationale des femmes : Les sages-femmes du CMC de Ratoma viennent en aide aux autres femmes.

Le 8 marque la journée internationale des droits des femmes a été célébrée cette année sous le thème ” Leadership féminin : pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 “, c’est dans cette optique que l’ensemble des sages-femmes du CMC de Ratoma ont organisé une série d’activités à l’intention des femmes venues des 5 communes de Conakry au sein de ladite structure sanitaire, ceux, pour contribuer et améliorer l’état de santé des femmes.

Elles étaient très nombreuses à répondre à l’appel des sages-femmes pour bénéficier des services gratuits de celles-ci dont entre autres : le dépistage du cancer du col de l’utérus, la planification familiale, la sensibilisation sur les violences basées sur le genre, sur les bienfaits de l’allaitement maternel, sur la Covid-19 et l’Ebola, don de tout genre aux accouchées et de kit de médicament post-partum.

La directrice générale de ladite structure sanitaire s’est félicitée de l’initiative de ses paires et à inviter toutes les femmes de venir profiter des différents services gratuits prévus à l’occasion : << Le 8 mars, c’est le mois de toutes les femmes du monde, c’est une fête internationale. Donc, nous sages-femmes ont décidé de fêter autrement, pas faire la fête comme d’habitude, mais elles ont eu l’initiative d’aider les autres femmes; organiser des services gratuits tel que : le dépistage du cancer du col de l’utérus, quand elles dépistent, si y a un problème, la femme dépistée est traitée gratuitement, elles ont proposé aussi de sensibiliser les autres femmes comme nous sommes en période de pandémie, elles se sont engagées à faire ces activités dans notre structure, pas faire la fête, mais vraiment venir en aide aux autres femmes gratuitement, nous allons le faire pendant une semaine et je lance un appel solennel à toutes les femmes de venir se dépister afin de connaître leurs statuts. J’ai salué cette idée des sages-femmes et j’ai aussitôt accompagné l’initiative. >>, a indiqué Aminata Kaba.

Pour sa part, madame Souaré née Mariame Fine, sage-femme et l’une des initiatrices à remercié toutes les personnes de bonne volonté et les partenaires qui ont bien voulu leurs accompagner : << Je commencerai par remercier la direction de l’hôpital d’abord, parce que si elle n’avait pas accepté de nous accompagner, on allait pas mener ces activités, donc, je les remercie sincèrement au nom de toutes les sages-femmes, car, moi seule, je ne peux rien faire, elles se sont levées et décidées de venir en aide à toutes les femmes. Maintenant, les partenaires, beaucoup nous ont aidé et accompagné pour la réussite de notre activité, si je prends la fondatrice de l’ONG Asbl Femmes Africaines à travers madame Djenabou Baldé, elle nous a accompagné depuis le début et nous a encouragé, aussi l’ONG Asile International, nous a accompagné, je ne peux que leurs dire merci et les différents laboratoires qui ont accompagné pour le dépistage et je remercie sincèrement tous ceux qui nous ont accompagné depuis le début, ils sont à féliciter et une fois encore merci. >>, a-t-elle évoqué.

Madame Finie Sylla, cheffe-section de France Lait de la commune de Ratoma, s’est félicitée de la forte mobilisation des femmes afin de connaître leur état de santé au lieu de partir danser et chanter, elle a enfin encouragé les femmes à redoubler plus d’efforts pour l’émancipation de la société, car, selon elle, la femme est le baromètre de la société. Renchérit-elle.

Amadou Diaby

amadoualphamariamadiaby@gmail.com

620-478-154.

LA RÉDACTION