Guinée : Faranah : découverte d’un corps sans vie calciné au quartier Tonkolonko 2.

Guinée : Faranah : découverte d’un corps sans vie calciné au quartier Tonkolonko 2.

La criminalité, un phénomène qui commence à prendre de l’ampleur dans la préfecture de Faranah. Ce, malgré de multiples sensibilisations faites par des leaders religieux et certaines structures humanitaires de la place.

Mais les auteurs et commanditaires de ces actes ignobles continuent leurs sales besognes. Ce dimanche 21 février 2021, le corps sans vie d’une fillette a été retrouvén au quartier Tonkolonko 2. Sur les circonstances de la découverte de ce corps, Halimatou Faro explique :

« Ce sont nos enfants qui étaient partis laver leurs habits à la rivière de Tonkolonko nom loin du cimetière, ils ont découvert ce ce corps et sont venus nous informer.  Nous nous sommes rendus sur les lieux et on a trouvé que c’est vrai. Nous sommes partis informer le chef de quartier pour lui faire part de la situation. Celui-ci à son tour, a alerté les autorités. C’est le corps d’une fillette d’au moins un an », explique-t-elle.

Pour sa part, le président du quartier, Balla Oularé a laissé entendre : « Vers 16 heures, les femmes sont venues me dire qu’elles ont découvert le corps sans vie d’un enfant, j’ai dépêché les membres de mon bureau qui sont allés trouver que c’est vrai. La victime a été enrôlée dans un tissu avant d’être calcinée. J’ai alerté les autorités compétentes ainsi que la police et la gendarmerie qui sont d’ailleurs venus. Je demande aux autorités compétentes de mener des enquêtes pour éclaircir cette situation. »

A la gendarmerie, commandant Oumar Diallo a tenu à souligner :

« Notre constat révèle que la victime est une fille. Nous avons déjà informé le procureur de la république près le tribunal de Faranah qui nous a autorisés de mener des enquêtes pour élucider cette affaire. »

Aux dernières nouvelles, la victime a été mis à la disposition du conseil de quartier Tonkolonko 2, pour son inhumation.

Source : un correspondant dans la région.

LA RÉDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept + quinze =

Résoudre : *
9 + 7 =