Guinée : Culture/Littérature : Le jeune journaliste Abdourahamane Sénateur sort son premier roman.

Guinée : Culture/Littérature : Le jeune journaliste Abdourahamane Sénateur sort son premier roman.

Nation enchantée”, c’est le titre du tout premier roman écrit par le journaliste reporter-présentateur, Abdourahamane Sénateur Diallo. La dédicace s’est tenue hier dimanche, dans la salle Malick Condé, de l’université Koffi Anann. Paru chez Innov Editions, l’ouvrage parle d’une République imaginaire appelée “Yamanè”. Une Nation dont le peuple, après plusieurs décennies, dans la « division sociale » et la « souffrance » provoquées par ses dirigeants », renoue avec « l’Unité nationale » grâce au combat d’un groupe d’activistes.

Amis, parents, proches et collaborateurs, ils sont nombreux à prendre part à cette cérémonie officielle de dédicace. Un événement qui marque, sans doute le début d’une carrière d’écrivain, pour Abdourahame Sénateur Diallo. L’homme est un jeune de 30 ans, connu par ses proches, pour être un amoureux de la littérature et de la lecture.

Installé sur l’estrade, vêtu d’un blazer et sourire aux lèvres, signe d’une énergie débordante, l’auteur de l’œuvre “Nation enchantée”, prend la parole. Abdourahamane à l’entame, salue la présence des uns et des autres, avant de « rendre grâce » à Dieu et rendre un vibrant hommage à son père et sa mère.

Après avoir indiqué que sa toute première œuvre est le fruit de trois années de durs labeurs, Sénateur ne manque pas de préciser qu’il présente aujourd’hui, un roman qu’il a écrit dans des circonstances de « douleurs », marquées par la mort de son ami et de sa fille.

Pour sa part, le patron de “Innov Editions”, Jean Baptiste Zogbelemou, revient sur sa rencontre avec l’auteur, avant de se réjouir du fait que « depuis trois ans, les jeunes guinéens s’intéressent de plus en plus au métier d’écrivain », dit-il constater.

Aliou Bah, Président du MODEL, présent à la cérémonie, ne manque pas de félicitations et d’encouragement à l’égard du désormais écrivain guinéen. Le politique dit avoir été marqué dans sa lecture de l’œuvre, par le fait que le livre, qui parle d’une République imaginaire, évoque des faits qui ne sont pas aussi imaginaires que ça. Il dit avoir compris que l’auteur est quelqu’un qui « lit la société et essaie de la comprendre ».

Parmi les invités, figure la journaliste et chroniqueuse, Moussa Yéro Bah, collaboratrice d’Abourahamane Sénateur. Elle met l’occasion à profit pour vanter le « courage », le « dévouement » et la capacité « multidisciplinaire » du jeune auteur dans son métier de journaliste. Elle estime que ce dernier est « une véritable source d’inspiration pour la jeunesse ».

La cérémonie a par ailleurs été marquée par la prestation d’artistes slameurs qui ont émerveillé le public de par leurs talents. Elle s’est clôturée par une séance de dédicaces des exemplaires du livre.

Amadou Diaby
amadoualphamariamadiaby@gmail.com
620-478-154.

LA RÉDACTION

Related articles