Guinée: Consommation de la drogue en milieu scolaire : L’association « Sauvons l’avenir de nos enfants » en ordre de bataille pour éradiquer le fléau.

Guinée: Consommation de la drogue en milieu scolaire : L’association « Sauvons l’avenir de nos enfants » en ordre de bataille pour éradiquer le fléau.

Face à l’ampleur prise par la consommation de la drogue en milieu scolaire et les conséquences négatives engendrées sur l’épanouissement social, scolaire, sur la santé et la jeunesse, il est paru impérieux pour des parents d’élèves de prendre le problème à bras le corps. Dans le but ainsi de contribuer à la lutte contre la consommation et la commercialisation des drogues en milieu scolaire, l’association “Savons l’avenir de nos enfants”, a organisé une conférence sur le thème « la consommation de la drogue en milieu scolaire : les signes d’alertes », ce jeudi 24 juin 2021.

Créée en novembre 2019 par des mères sensibles à l’impact des stupéfiants sur l’éducation, la jeunesse, la famille et le développement du pays, l’association “Savons l’avenir de nos enfants”, présidée par Mariama Diallo, entend apporter sa contribution à l’éradication de la consommation et la commercialisation de la drogue en milieu scolaire. Outre cet objectif, l’association œuvre selon sa présidente à informer, sensibiliser les jeunes, les parents et la communauté éducative sur les méfaits de la drogue, à accompagner les familles affectées par la drogue et assurer la prise en charge psycho-social des cas avérés.

Avec l’ambition de construire un centre d’accueil, l’association s’inscrit dans la dynamique de soutenir la vision de l’éducation inclusive avec l’ensemble de la communauté à une implication dans la lutte contre le phénomène. Aussi, elle se positionne en première ligne pour apporter sa contribution par la sensibilisation. C’est dans ce sens qu’elle a organisé une conférence sur le thème « la consommation de la drogue en milieu scolaire : les signes d’alertes ».

Etats des lieux de la consommation des drogues en milieu scolaire

Animée à travers trois interventions par d’éminents experts avertis sur la question, la conférence a permis au commissaire de police du comité national de lutte contre la drogue, dans un premier acte d’aborder le sous-thème « Etat des lieux de la consommation des drogues en milieu scolaire ».

Tout en présentant sa structure, qui relève du ministère de la Sécurité, le conférencier a relevé que la consommation de la drogue est en hausse de façon générale dans le monde selon le rapport annuel 2020 de l’ONUDC. Ce qui s’explique par ces chiffres selon lesquels 4,8% des 15 à 64 ans en 2009 et 5,3% en 2018 et environ 1,9 % de la population adulte s’adonnent à la consommation non médicale des opioïdes (tramadaol) en Afrique de l’Ouest.

Au niveau national, relève le commissaire de police , malgré l’absence d’une étude générale sur la question, le SP/CNLS qualifie la hausse d’inquiétante, au regard des témoignages des chefs d’établissements. Selon le conférencier, les principales drogues rencontrées en milieu scolaire sont les suivantes : l’alcool (vody, faxe, château de France), le tabac (cigarettes, chicha), les solvants (dissolution, colle liquide), le cannabis, le tramadol, le crack/la cocaïne et l’héroïne.

Pour l’amour de la santé publique et de plus de sécurité sociale, les autorités doivent songer à cette problématique qui gangrène toute la société guinéenne, a conclu la présidente de l’association.

Amadou Diaby pour femmesafricaines.info

LA RÉDACTION

Related articles