Enfin, le bout du tunnel pour Fatou Badiar. La nouvelle année 2019, s’annonce bien pour l’ancienne femme d’affaires et bientôt ex prisonnière.
Dans un décret lu lundi au soir du 31 décembre 2018, sur les antennes de la Radiodiffusion Télévision Guinéenne (RTG), le Chef de l’Etat, a accordé une grâce présidentielle à Fatou Badiar Diallo.
Condamnée en 2012, à 15 ans de prison ferme pour entre autre atteinte à la sûreté de l’Etat, Fatou Badiar qui n’espérait recouvrer sa liberté qu’en 2026, va être en fin libre.
Par ailleurs, Almamy Aguibou Diallo, condamné à la même peine et pour les mêmes raisons que dame Fatou Badiar est lui aussi gracié par Alpha Condé.
Le ministre de la justice, garde des sceaux, est chargé de l’application du décret portant cette grâce présidentielle.