Ellen Johnson-Sirleaf : une ancienne prisonnière devenue présidente du Libéria.

Ellen Johnson-Sirleaf : une ancienne prisonnière devenue présidente du Libéria.

Ellen Johnson-Sirleaf est connue pour être la première femme présidente d’un pays du continent africain. Mais, son parcours a été jalonné de nombreux obstacles qui l’ont conduit en prison en 1985.

Lors des élections générales de 1985 au Libéria, la jeune Ellen Johnson-Sirleaf mène campagne pour siéger au Sénat et critique ouvertement et sévèrement la dictature militaire en place dans son pays. Elle sera ainsi arrêtée et condamnée à 10 ans de prison par le régime de Monrovia. Elle a été libérée 1 an plus tard.

Après sa libération, elle est contrainte et autorisée à quitter le Libéria. Elle fera 12 années d’exil au Kenya et aux États-unis, année pendant lesquelles elle devient une économiste influente à la banque mondiale, à la Citibank et dans d’autres institutions financières internationales. De 1992 à 1997, elle dirige le bureau régional pour l’Afrique du programme des Nations unies pour le développement. En 1997, Ellen Johnson-Sirleaf se présente à l’élection présidentielle comme candidate du Parti de l’unité. Arrivée derrière Charles Taylor, chef rebelle, elle doit à nouveau s’expatrier lorsque ce dernier l’accuse de trahison. Elle ne rentre au Libéria qu’à la suite du départ forcé du président Taylor en 2003. Par la suite, elle deviendra la première femme élue au suffrage universel à la tête d’un État africain en 2006. Elle restera à la tête du Libéria jusqu’en 2018 soit 12 ans. Elle est également co-récipiendaire du prix Nobel de la paix en 2011 en compagnie de Leymar Gbowee et Tawakkul Karman.

Amadou Diaby

amadoualphamariamadiaby@gmail.com

620-478-154

LA RÉDACTION

Related articles