DEPUIS TOUTE PETITE MON BEAU-PÈRE ABUSAIT DE MOI

DEPUIS TOUTE PETITE MON BEAU-PÈRE ABUSAIT DE MOI

DEPUIS TOUTE PETITE MON BEAU-PÈRE ABUSAIT DE MOI

( Un message que j’ai reçu ce dimanche 13 septembre d’une lectrice ivoirienne, vivant dans un quartier populaire d’Abidjan. Appelons-la Marie-Laure. Ceci n’est pas une histoire imaginaire ! )

« Bonjour LCB. Il y a longtemps je voulais te parler de mon histoire. Aujourd’hui j’ai décidé de me lâcher parce que je suis à bout de souffle.

Je suis une jeune fille de 26 ans à qui la vie ne fait pas de cadeau.

Ma mère s’est séparée de mon père à ma naissance, donc je ne le connaissais pas. Je suis l’unique fille qu’ils ont eue ensemble.

Le nouveau mari de ma mère faisait ma toilette jusqu’à ce qu’un jour il se mette à me violer. J’avais 12 ans. Il me menaça de ne raconter à personne sinon il me tuerait. Faut dire qu’il nous battait, ma mère et moi.

Cet homme-là avait son protégé à la maison qui faisait ”chat noir” sur moi jusqu’à me prendre finalement de force.

Quand je disais aux parents, ils rétorquaient que s’il m’enceinte, il va assumer. Ce qui me fait mal et quand j’y pense aujourd’hui, ma mère ne m’a jamais dit de porter soit un jean ou un collant pour dormir. Je ne sais pas si je dois le dire ainsi, LCB, mais ma mère me détestait à un point que tu ne peux imaginer.

Quand elle est en colère elle est capable de prendre n’importe quelle arme blanche pour me faire mal.

Un jour, je suis sortie avec ma camarade, et à mon retour ma mère s’est saisie d’une bouteille pour me déchirer le visage; ce qui m’a fait fuguer. C’était un bon débarras pour elle qui m’a déjà fait savoir qu’elle voulait tranquillement faire ses enfants dans son nouveau foyer. Je suis allée me cacher chez mes amis. Ils m’ont donné une boisson. Quand j’ai bu j’étais comme droguée et ils ont abusé de moi à tour de rôle. Ils étaient au nombre de cinq. 😭

Dès que j’ai repris connaissance j’ai encore fui. J’avais décidé de partir à la recherche de mon père. Dieu voulant, j’ai retrouvé papa qui ne pouvait pas supporter tout ce que ma mère me faisait vivre ainsi que ce que me fit mon beau père. Malheureusement mon père n’avait pas les moyens. Il a préféré se suicider en buvant de l’herbicide.😭 La seule chose qu’il m’a dite est que ma mère allait payer pour tout le mal qu’elle m’a fait.

J’ai vraiment souffert. J’ai échappé à la mort. Un jour je rencontre un monsieur qui me propose de m’envoyer dans un coin pour me prostituer. Il m’a dit que comme je suis belle, ça va rapporter beaucoup et que je vais m’en sortir. Je n’avais que 16 ans. Il prenait aussi une partie de l’argent que je gagnais. Nous coupions la pomme en deux.

J’ai exercé le plus vieux métier du monde sur une longue période, par contrainte, et après, j’ai décidé d’arrêter. Je me suis mise à travailler comme serveuse dans un petit bar.
Là, j’ai rencontré un homme qui m’a aimée et on à eu un enfant. Quelques mois plus tard il est décédé d’un AVC.

La vie a recommencé à me redonner des coups.
J’ai rencontré un autre homme qui faisait la navette entre la France et la Côte d’Ivoire. Ce dernier me disait qu’il veut me marier. Je lui ai tout dit sur mon passé. Malgré tout, il voulait avoir un enfant avec moi et en 2017 j’ai accouché d’une fille par césarienne.

Faut dire qu’il me frappait. Il savait que je n’avais personne. Il s’est transformé en monstre.

Souvent je veux mettre fin à ma vie mais quand je pense à mes enfants je n’y arrive pas.
Il m’a dit que jamais je ne pourrai le quitter.

Dieu merci j’ai pu avoir un peu d’argent pour louer une chambre. Je travaille actuellement dans une pâtisserie avec un salaire de 50.000 qui ne me permet pas de me prendre en charge. J’ai laissé les enfants chez lui. Il a scolarisé la fille que nous avons eue ensemble mais s’en fiche de mon garçon dont il dit que l’hospitalité qu’il lui donne est déjà de trop. Mon fils a le niveau CE2. Mes enfants sont tous maltraités que quand je les vois je pleure mais je n’ai pas le choix je n’ai pas les moyens pour m’occuper d’eux alors qu’ils sont délaissés par cet homme dont le hobby favori est alcool et femmes.

Voici un peu ma petite histoire.
Je suis tellement découragée de la vie qu’il m’a l’air de n’attendre que la mort pour me délivrer.
J’ai besoin d’aide pour scolariser mon fils je ne sais plus où mettre la tête 🥺

Louis-César BANCÉ

( Ceci n’est pas une histoire imaginaire. C’est le récit vrai de l’une de mes lectrices. Toutes les bonnes volontés qui voudront bien l’aider, prière de se manifester inbox, afin que je puisse vous mettre en contact. )

Djenabou Balde