La préfecture de Kindia vient de bénéficier un don de la part de l’ambassade du Japon en Guinée pour la rénovation d’un collège et la reconstruction d’un centre de santé. La signature de ce contrat s’est déroulée a la résidence l’ambassadeur du Japon en Guinée ce mercredi. C’est l’ONG “La croisière littéraire de Guinée »  » qui a bénéficié ce projet.

Le projet de rénovation du collège de Kindia IV, à Condétta dans la commune urbaine de Kindia, il a été soumis par l’ONG “La Croisière Littéraire de Guinée et s’élève à un montant de 84 178 $, soit 741 612 800 GNF. Ce projet permettra donc la rénovation d’un bâtiment de 3 classes, d’une direction, ainsi que d’un autre bâtiment qui abritera une bibliothèque et la construction d’une clôture autour de ladite école.

Enfin, le projet de reconstruction du centre de santé de Souguéta, dans la préfecture de Kindia, d’un montant de 90 058 $, soit 793 411 820 GNF, qui a été présenté par l’Association Nationale pour Préserver l’Environnement et la Vie (ANAPEV). II servira à la reconstruction du bâtiment principal, la construction de latrines, d’un château d’eau et d’un incinérateur et la fourniture du mobilier au niveau de ce centre de santé, qui, pour l’heure compte trois bâtiments, dont le plus grand n’est plus utilisable et les deux autres sont trop petits pour près de neuf mille patients qui y sont traités chaque année.

L’ambassadeur Hideo Matsubara a rappelé qu’à travers ces projets, son gouvernement poursuit son appui dans les domaines de l’éducation et de la santé en Guinée. “Il s’agit, dit-il, de deux des piliers d’intervention du Japon en Afrique, tels que réaffirmait cette année lors de la 7ème Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD 7), à laquelle a assisté Son Excellence le Pr Alpha Condé. Ces projets concourent aussi à améliorer la sécurité humaine de base dans les localités concernées”.

Par ailleurs, les représentants des structures bénéficiaires se sont réjouis de ces dons, avant de remercier le gouvernement japonais et saluer la coopération guinéo-japonaise.

Bolokada Sano