Célébrons, Elles !

Célébrons, Elles !

Hier, les États-Unis célébraient la Mère.

La Mère n’est pas que celle qui donne la vie, la Mère est celle qui aime, celle qui prend soin et c’est elle qui donne en s’oubliant.

La Mère est celle pour qui sacrifice est délice. La Mère est celle à vénérer, celle à célébrer tous les jours parce qu’une journée ne suffit pour Lui parfaire sa couronne.

En cette autre journée de célébration, Femmeafricaine célèbre la Mère Guinée à travers ce Poème de Fatoumata Baloka KABA.

Guinée de la beauté

Ma Guinée, quelle belle Guinée !
De cette beauté, tu envahis
De ta douceur, tu attendris 
De ta générosité, Laguinèkadi est fière 
La liberté du 02, libre pour toujours 
Mes vers sont tiens 
Tu es nôtre !
Ma Guinée de la fierté !!
Tu es unique, belle tu es 
La mère ouvre ses veines 
Ce sang aussi cher que mielleux coule
Comme les veines de la maman
Tu te les as ouvertes 
Ton sang coule sans jamais couler 
Le rouge, du sang dans ton drapeau
De tes bras, tu es support
Support, porte des richesses 
Le « chesse » dans richesse, cette richesse de ton sol
Comme la Guinée dans l’eau
Ce bonheur du vert de ta végétation 
Heure des fiertés, heure des nations 
Chantant tes éloges 
Logeant en toi et demeurant heureuse 
Ce patriotisme dans la peau de tes enfants 
Ces enfants jamais délogés 
L’heure est aux hommages 
Comme l’âge des Togba, Kissi
Bonheur, honneur de ces reines
La douceur de reine comme l’odeur de laine
Hommage je te rends
Guinée des guinè fanyi, 
Guinée des walanôkeindô dèbôlabaadô moussognouma
De ce fanyi, laguinèdein laguinèdein himbèlaguinè guineenda chôava guineenda est bon
De sa bonté, elle ne tombera guère 
L’heure des guerres révolue
L’heure du bonheur, amour résolu 
Ce jaune dans ton drapeau annonçant bravoure est la couleur d’or de ta Radio Soleil Fm Soleil de la vie et de la tolérance, l’essence des aises
Braves, ces Hommes meurent pour Patrie
Tu inspires confiance comme cette lueur dans nos yeux
Nous brillons d’espoir par ton nom
Loin du gouffre, ouvrant la voie aux nôtres
Le 224 notre fierté !
Faite du parfait imparfait 
Mille et une ethnies dans l’amour 
La Solidarité, l’altérité en nous
Travail, l’odeur du l’ail sur Femmes
Justice, vivre ou mourir ta devise 
Syli ta monnaie, le franc 224 
Syli l’équipe de notre pays
Ce joyau envié, l’équipe vainqueur
Guinée du 28 septembre, celle du 2 octobre, 25 aout, 1er mars
Je rêve de te connaître 
Te connaître de fond en comble
Du près au loin, des heures, des jours 
Le Nimba de ton symbole, Ce Nimba du mont Nimba 
Le Lépi du Fouta, La beauté du Fouta
La Forêt sacrée de la richesse du Forêt 
Le bazin du Gbèkan, ces hommes fiers de la Haute 
Guinèdougui, dur labeur de la Basse
Cette Basse dans l’eau, cette Basse de Conakry 
De ce mot labeur, je me souviens de ton meilleur beurre de karité
La Guinée des connaissances 
Je rêve de connaître tes musées, celle de N’Zérékoré
De tes îles, j’admire Kassa dans mon sommeil 
Je l’admire au réveil
Ce réveil si beau dans mon Fabada.
La Guinée des mille et une ethnies 
De ta diversité tu es riche
La richesse est ton nom
Comme la beauté te respecte à ta présence !
En ce jour du 02 octobre 
L’ombre de la lumière, l’opprobre du propre
On te fête, on mourra pour toi
En toi, nous vivons (Ko eima mi wourata)
Par toi, nous sommes vantardes (nnoun tésanni lalananplan)
Bonne fête à nous (wônoun gnaikhè gnaikhè)
Vive la Guinée, vive l’Afrique !
Et que Dieu bénisse la Guinée Amen.

Recueil « De la Tristesse à la Joie, la Femme s’exprime. »

Très bonne fête à toutes Mères du monde.

Aux Mères qui donnent vie, aux Mères qui soignent et veillent sur cette vie.

Aux Nations (si certains pays sont aux féminins, comme la Guinée, la France, la Belgique ou le Continent Mère l’Afrique) ce n’est que pour montrer combien le monde est chanceux de vivre en Elles. Elles sont aux féminins, Elles sont femmes et ne savent qu’accueillir et Aimer.

Ébène Baloka.

Djenabou Balde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 7 =